Dieu surfe au Pays basque, Harold Cobert.

Publié: 18/09/2013 dans Book Review, coup de coeur, Litterature, Roman
Tags:, , , , , , , , , , , , , , ,

Dieu surfe au Pays Basque.
Harold Cobert.
Éditions Héloïse d’Ormesson

dieusurgeaupaysbasque

  • BookInMe

Le titre m’a tout de suite attirée. Du surf, le pays basque : on est déjà en vacance sur la plage !
On imagine le soleil, le bruit des vagues, le sable chaud… restait à trouver la place de Dieu dans tout ça.

J’avoue ne pas avoir lu la 4ème de couverture, ni les nombreuses chroniques sur ce livre avant de le commencer. J’aime la surprise quand un titre me charme ainsi.
Je connaissais l’auteur. J’avais déjà dévoré ses autres ouvrages. Je ne partais pas en terre totalement inconnue. J’aimais son style, son choix des mots et sa façon particulière de vous transporter dans un autre monde. Treboc m’avait déjà conquise…
J’avais donc hâte de me plonger à nouveau dans un de ses romans au titre plus qu’aguicheur !

Ce n’est qu’une fois installée confortablement, prête à m’abandonner au plaisir de ce nouveau bouquin que je découvre cette petite note au bas de la couverture, typique des Éditions Heloïse d’Ormesson, « Le père interrompu ».
J’ignorer encore dans quel monde j’allais plonger, mais mon intérêt était piqué, titillé… J’ouvre enfin mon livre et cette citation « Si Dieu n’existe pas, alors tout est permis ». Dostoïevski. Les Frères Karamazov. Un de mes bouquins préférés… Que de promesses avant même de commencer !

Enthousiaste et impatiente, j’ai commencé à lire…et ne me suis arrêtée qu’une fois le roman terminé !

  • BookInner

On entre dans le vif du sujet en quelques phrases. « Le bébé est mort ». Mauvais rêve d’un jeune marié, d’un futur père.
Dés les premières pages on s’immisce, tel Dieu, dans la vie de ce couple. On glisse entre passé et présent, rires et larmes. Omniscient, le lecteur pénètre dans l’intimité de leurs relations et s’attache peu à peu aux personnages du roman. On surfe sur leurs histoires. Histoire d’amour naissante. Histoire d’une femme fascinante. Histoire de la naissance d’un père…

  • BookInnée

Le voyage de ce livre ? On commence sur la plage, le sable chaud, le soleil, le bruit des vagues…
Puis, petit à petit, on entre dans l’eau. On commence à ramer, on observe cette vague angoissante qui se forme, grandit. On s’approche, on l’appréhende, on se prépare tant bien que mal… Et on se la prend en pleine face !
On boit la tasse, on essaye de remonter à la surface, sur sa planche, de retrouver l’équilibre… On doute en regardant cette nouvelle vague qui naît au loin, on hésite quelques secondes… Et on y retourne !

  • BookInYou

Ce roman m’a profondément touchée. De par son sujet délicat, que je ne livrerai pas, mais également par l’angle choisi par l’auteur. Thème toujours traité d’un point de vue féminin, sa vision masculine est surprenante, voire déroutante. Harold Cobert, divin marionnettiste, nous offre des personnages forts et captivants que l’on a du mal à quitter.
Dieu surfe au Pays basque est un roman émouvant, percutant. Les mots sont justes, puissants et font mouche à chaque fois. L’histoire « banale » de ce couple devient, sous la plume d’Harold Cobert, prenante, prégnante, unique, originale.

Bref, un vrai bon livre comme on les aime ! On regrette juste qu’il ne soit pas un plus long, pour ne pas quitter les héros.
À lire… et relire !

//

Publicités
commentaires
  1. Erika dit :

    C’est un vrai bon livre effectivement, avec un point de vue masculin pour changer; vraiment intéressante cette façon qu’a eut d’en parler l’auteur, ça m’a vraiment touché aussi, mais peut être pas pour les mêmes raisons.

    • BookInnee dit :

      J’ai une affection particulière pour ce livre, non seulement parce qu’il est bien écrit, mais surtout parce qu’il m’a permis de voir un moment de ma vie sous un autre angle justement, un angle que je n’avais pas pris en compte comme j’aurais dû… Ce n’était pas évident d’écrire cette chronique, un peu trop d’affect…
      Je tenais à le partager, parce que je suis sûre qu’il peut « aider » beaucoup de personne. Et rares sont les livres qui ont cet impact.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s